03 NOV 16 0 commentaire
Spécialisée dans l’orthopédie, la clinique Montagard est experte dans la chirurgie de la colonne vertébrale

Spécialisée dans l’orthopédie, la clinique Montagard est experte dans la chirurgie de la colonne vertébrale

Extrêmement délicate, elle fait souvent peur et on a tendance, à tort, à la croire réservée aux grands Centres hospitaliers universitaires (CHU). La chirurgie de la colonne vertébrale (ou du rachis) est une sur-spécialisation dans laquelle excellent les docteurs Pagazani et Blanadet. Au centre chirurgical Montagard d’Avignon, ils opèrent en moyenne 500 patients par an, classant la clinique dans les 40 plus gros centres français. C’est le seul établissement de Vaucluse à prendre en charge ce type d’interventions, et ce, depuis trente ans.

 

Formé par le professeur Louis à Marseille, le docteur Pagazani s’est installé à Avignon en 1986 et s’est associé avec le docteur Blanadet en 2006. Passionné par sa discipline qui nécessite beaucoup de minutie, il explique : « On comprend facilement que la colonne vertébrale est un élément d’architecture important du corps. La chirurgie du rachis est une chirurgie osseuse qui a la spécificité de s’occuper des éléments neurologiques qui sont anatomiquement protégés par la colonne vertébrale. » En clair, la colonne vertébrale constituée par l’empilement des vertèbres protège la moelle épinière. Lorsqu’une fracture, une tumeur compromet la stabilité de cette colonne, cela provoque une menace sur les éléments neurologiques censés être protégés provoquant douleurs voire paralysie, ou de la moelle épinière.

 

Une chirurgie de la dégénérescence, et de la traumatologie

Les interventions de la colonne vertébrale pratiquées à la clinique Montagard concernent les affections dégénératives du rachis cervical et lombaire, les fractures et les traumatismes, ainsi que les tumeurs. « L’usure des articulations, comme les disques ou les articulations entre les vertèbres provoque des douleurs qui vont agresser les nerfs. C’est le cas des hernies discales qui touche en moyenne les personnes entre 30 et 50 ans, des sciatiques ou de l’arthrose qui rétrécit le canal rachidien par la prolifération osseuse. L’arthrose touche généralement les patients âgés de plus de 70 ans. Ce sont des gens qui n’arrivent plus à marcher, mais grâce à la chirurgie ils peuvent retrouver la marche. Grâce aux progrès de l’anesthésie, on peut intervenir jusqu’à un âge très avancé. Ils peuvent se lever dès le lendemain et sortent au bout de trois jours ! »

 

Un partenariat avec Sainte-Catherine pour la chirurgie des métastases osseuses

Les deux chirurgiens traitent également de nombreuses fractures de la colonne vertébrale « des accidents d’échelle, des chutes qui doivent être traités en urgence. »

Les chirurgiens du rachis de Montagard ont également une grosse activité en rapport avec les tumeurs secondaires (métastases) sur la colonne vertébrale. Ils ont développé une Réunion de consultation pluridisciplinaire (RCP) avec les équipes de Sainte-Catherine afin d’étudier les dossiers de certains patients. « La tumeur c’est un peu comme la fracture, elle ronge la vertèbre et peut compromettre la verticalité et la stabilité de la colonne et comprimer la moelle épinière ». Les chirurgiens vont alors décoincer les nerfs et reconstruire la vertèbre abîmée grâce à des implants. « Ce n’est pas une chirurgie qui traite le cancer mais une chirurgie qui évite les complications mécaniques et neurologiques et qui améliore le confort de vie. »

 

Quatre blocs pour l’orthopédie

La chirurgie orthopédique est dite « propre » par opposition à la chirurgie viscérale. Elle ne supporte pas le moindre microbe.

Clinique ultraspécialisée dans l’orthopédie (cas de figure extrêmement rare voire unique en France), la clinique Montagard a investi dans quatre blocs à la pointe de la sécurité. Ainsi, au-dessus des tables d’opération, le flux d’air est filtré en permanence, grâce à des filtres de la plus haute classe.

 

© Le Dauphiné Libéré – 02-11-16 – Par Sarah MENDEL

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.